MARNIE STERN // Concert

Mercredi soir, mon copain mélomane/avide de concert et moi avions deux options. Voir le beau Chazwick Bradley Bundick AKA Toro y Moi ou la folle Marnie Stern. J’ai laissé à mon copain la tâche de trancher et je suis bien contente de ma décision.

Marnie Stern, The Garage, le 5 Juin 2013.

Marnie Stern, The Garage, Londres le 5 Juin 2013.

Je ne sais pas comment je suis passée à côté avant mais Marnie Stern a tout pour me plaire. C’est une guitariste déchainée, une féministe badass dans la trempe de Sleater Kinney qui utilise sa voix tantôt effilée, tantôt rauque et forte pas pour charmer mais parce qu’elle en a juste envie. C’est une femme de 37 ans en robe soleil qui écrit des textes sans se prendre au sérieux et qui fait franchement rire tout en étant honnête. Son blog s’appelle The Vagina Monoblog!!

Je suis charmée. Mais pas la seule. Hier soir, les londoniens (et la canadienne que je suis) ont eu droit à un concert rock en crescendo où Marnie et ses musiciens jouent avec une envie vraisemblable d’être la. Rien de mécanique, ça semblait presque improvisé. Et une artiste qui blague sur sa petite voix aigue et le malheur de ses musiciens d’être emprisonnés dans une voiture jours après jours avec elle, ça fait rire, ça fait genuine(j’aime ça les gens qui aiment la vie). Il semble que pas une fois elle a baissée les yeux pour regarder son instrument, le sourire aux lèvres pour l’entièreté de la performance. Juste assez de petits riffs hors piste pour me donner l’envie soudaine de me  »garocher » en avant complêtement jusqu’à la fin du concert. Le genre de musicienne qui te fait oublier qu’il y avait une première partie.

À voir, live.

MAI // Heavy Rotation

Le mois de mai, quel plaisir. Le retour du bon vieux vélo à tous les jours, l’occasion de courir pieds nus dans l’herbe, les terrasses, bref, le bon temps.

Oh, le mois de mai 2013 a été fou. Pour commencer, il y a eu ma décision, prise quelques semaines auparavant, de me sauver à Londres pour trois mois demi. Alors, j’ai laissé tomber (temporairement du moins) un job que j’adorais et des amis et une famille qui rendent le quotidien drôle et plaisant. Tout ça après n’être revenu de Nouvelle-Écosse que depuis 2 mois! Ouff.. Mais l’arrivée à Londres a été facile et agréable possiblement parce que je suis une personne débrouillarde qui s’adapte bien. Allez les belles tappes dans le dos! Bon ici, je n’ai pas de vélo mais quand même.. J’ai par contre eu la chance de courir pieds nus dans l’herbe!

Primrose Hill, la où on court dans l'herbe avec le centre ville de Londres en arrière plan. Et on peut y croiser Jude Law. Je n'ai pas eu cette chance.

Primrose Hill, la où on court dans l’herbe avec le centre ville de Londres en arrière plan. Et on peut y croiser Jude Law. Je n’ai pas eu cette chance.

Les découvertes musicales n’ont pas arrêtées. Mikal Cronin, Adult, MS MR, en plus des nouveautés des bands déjà établis. De la belle musique de printemps, tantôt dansante, tantôt trippy. J’ai eu la chance de me promener un peu dans le vieux pays, entre autres pour le festival The Great Escape et de rencontrer quelqu’un avec qui partager de la musique se fait naturellement. Une genre d’âme soeur musicale. Qui aurait cru?

L’album de AA Wallace (Disambiguation) est certainement mon préféré. Mais j’en ai déjà parlé.  Pratiquement ex aequo avec The Blank Tapes, Vacation, un album à faire tourner autour d’amis et de pichets de limonade et de trucs à fumer.  Plusieurs découvertes de bands anglais, Wolf Alice, These New Puritains, It Hugs Back. Aussi, la fameuse Get Lucky de Daft Punk(feat. Pharrell) qui je n’ai pas pu m’empêcher de faire jouer une douzaine de fois.

Le liste de lecture est en version complête sur Rdio, ici. Voici l’abrégé,

Mardi dance party? // Suggestion

Ce mardi semble prometteur comme jour de tombé musicale avec The National, CocoRosie, Baths et Hooded Fang, entre autres. L’écoute de toutes les nouveautés n’est bien sur pas un travail qui se fait rapidement. Par contre, ce travail oh combien épuisant(vous sentez mon sarcasme?) a été interrompu à deux reprises déjà ce matin avec l’écoute de Gun, le nouvel simple du trio anglais CHVRCHES. De dire que je suis une fan de leur électro pop dansante est juste. Ils ont réussi quelque chose de solide avec ce dernier morceau. C’est ajouté à ma liste de lecture bust a move.

The Great Escape // Festival de musique

La Manche, vue de Brighton.

La Manche, vue de Brighton.

How lucky am I?

Ce weekend, se tenait à Britghton en Angleterre, un des festival de musique les mieux organisés que je connaisse(apparemment comparable au SXSW, auquel je n’ai pas participé).

The Great Escape, c’est un festival de musique émergente d’un peu partout dans le monde. 2013 soulignait sa 7ieme édition avec un lineup assez incroyable et varié. Les concerts se tiennent sur une durée de trois jours, dans une trentaine de salle du centre ville pour un total d’environ 300 shows. Avec un seul et même bracelet, on accède à tous les concerts(sauf de TRÈS rares qui coute quelques dollars de plus), la navigation se fait merveilleusement, les files d’attentes sont assez rares sauf pour les plus gros noms. C’est ce que j’adore de la musique émergente; tout le monde ne découvre pas tout en même temps. Bref, je n’ai eu la chance d’y aller que samedi(travail oblige). Par contre, j’ai pu être guidé par un ami mélomane qui habite Brighton. C’est une petite ville sur le bord de la Manche, alors entre les gigs, tu peux manger et boire un verre sur la plage  parce que oui, c’est ça aussi l’Angleterre.

Quatre bands à retenir, qui ont tous donné une prestation excellente dans des salles(bars) qui leur convenaient. J’ai assisté à un showcase Canadien, le Prairie BBQ, et Boats est définitivement mon coup de coeur. L’énergie du band en live, spécialement le chanteur/guitariste en font un band à découvrir. Même chose pour le two piece Cousins, assez incroyable à voir, surtout la drummer.

Bands de Québec, pensez à appliquer l’an prochain. L’évènement est incroyable.

Guards, NY.

Cousins, Nouvelle-Écosse.

Boats, Manitoba.

Girls in Hawaii, Belgique.

AA Wallace – (Disambiguation) // Découverte

AAWallace-Web2

Crédit photo, halifaxurbanfolkfestival.com

Pour avoir habité la Nouvelle-Écosse pendant presque deux an, c’est vrai que j’ai peut-être un soft spot pour ses artistes. Mais, vous ne serez pas déçu.

AA Wallace, la tête pensante derrière la formation indie rock Néo-Écossaise Sleepless Nights a décidé de faire comme bien d’autres et de délaisser la guitare électrique pour l’ordinateur le temps d’un projet solo. D’où le sortie officiel de l’album (Disambiguation) le 7 mai dernier. C’est sur soundcloud depuis presqu’un an mais bon, c’était passé sous mon radar.

Les beats sont travaillés, courageusement lo-fi, pratiquement cosmiques. Les paroles rendent hommage à la jeunesse curieuse et intelligente que nous sommes.  La voix de Wallace semble avoir été fait pour ce projet. Certains morceaux sont franchement catchy (Feels too réal) tandis que d’autre reste plus complexe(Lipsticks and Stethoscopes). Par contre, l’album garde un rythme constant jusqu’à la fin, probablement une sage décision de s’en tenir à 8 morceaux. Chaque pièce est une belle suprise. Le tout est dansant, style disco 80’s mais fabriqué dans un sous sol.   Certainement agréable en voir en concert, accompagné de judicieux jeux de lumières.

Meilleure chose dans mes oreilles cette semaine.

MS MR – Seconhand Rapture // Album

ms mr

Crédit photo: guardian.co.uk

Cette semaine, arrivait dans les bacs une poignée d’album qui me faisait de l’oeil. De la pop 60s style, du shoegaze un peu garage, une collaboration de talents pour une bande sonore, bref, il y a du choix.

Le premier album studio du duo new yorkais MS MR, remporte la palme du meilleur effort et retient certainement l’attention.  Secondhand Rapture c’est de la dream pop inspiré des sons des 1990’s.  La chanteuse et parolière Lizzy Plapinger sert une voix puissante  et émotive dans la trampe de la belle Florence Welch sur des textes personelles et poétiques. Le producteur Max Hershenow quand à lui, propose des mélodies soigneuses et dansantes. Un mélange de guitare électrique, un drumline solide, des cordes et de l’électronique.  L’emsemble se complète magnifiquement bien qu’il s’éssouffle un brin en fin d’album.

Le groupe est en début de carrière et cette innocence se transmet sur la page Tumblr, où on se met au parfum, en photos, de leurs inspirations. Des femmes de tête entre autres choses. Bien que Seconhand Rapture soit leur premier effort complet, ils voient grand, genre une collab avec Justin Timberlake. Jay-Z et Usher sont déjà fans et leur tournée s’arrête un peu partout au USA comme en Europe. Bref, ça va bien pour eux.

Articles en liens:

One the watch: MS MR

Dates de concerts.

Mentions de la semaine à

She & Him – Vol. III

Deerhunter – Monomania

Fitz & the tantrums – More than just a dream

COLIN STETSON // SARAH NEUFELD – Concert

Hier soir, ce sont deux artistes de talent qui sont montés sur la scène du Cercle.

Les musiciens solistes ont cette chance d’impressionner le public par leur maitrise totale de l’instrument. Chose qui n’échappe pas à Sarah Neufeld et Colin Stetson.

La violoniste Sarah Neufeld(Arcade fire) a assurée la première partie de la soirée. Elle a joué des pièces de son premier album solo, Hero Brother, à paraitre le 20 août sur l’étiquette Constellation. Le son de son instrument accompagné à l’occasion par sa voix était magique, si bien rodé pour un album qui est tout neuf.

photo-1S’en est suivi l’incroyable saxophoniste Colin Stetson. La sortie de New History Warfare Vol. 3 : To See More Light le pousse vers une nouvelle tournée et il y travaille fort. Ce qu’il donne comme prestation, c’est impressionnant, dark,  presque assourdissant, enivrant. Le contrôle qu’il a sur scène, la manière dont il possède son instrument.. Comme me la si bien fait remarqué ma compagne de concert, on croirait parfois entendre une bête. C’était d’une grande intensité.

photoLes deux musiciens en tournée ensemble, c’était à ne pas manquer, l’expérience est incroyable. J’ai même réussi à les immortaliser dans leur éclairage respectif. ❤

Article en lien:

Colin Stetson, Marche Militaire.

Colin Stetson, tour dates

Sarah Neufeld, tour dates

AVRIL // Heavy Rotation

La fin du mois d’avril, le début de l’été enfin. Soleil et sourire partout, on est tanné d’hiberner, musique à l’appui.

J’ai préparée un heavy rotation des sorties du mois sur rdio. Le lien de la playlist complète est ici.

Mon album coup de coeur reste On personhood de Gianna Lauren. J’ai d’ailleurs eu la chance de voir elle et son band dans une soirée organisée par Les shows de Grenier, j’ai publiée une critique de ce concert d’ailleurs.

J’attendais avec impatiente l’album Mosquito des Yeah Yeah Yeahs, la barre n’était pas très haute puisque  je n’avais pas fait tourné beaucoup leur dernier album, It’s blitz!(2009). Mosquito est inégale malgré qu’il se rapproche plus de leur son du début.

The Terror des Flaming Lips est un vrai trip hallucinatoire, on est loin de Transmissions from the Satellite Heart(1993). L’album est étudié et franchement délectable, particulièrement les yeux fermés.

Le dernier Ep de Mathématique, Dossier Pascale ne figure pas sur RDIO, donc j’ai inclus ma préférée ici, avec quelques autres que j’ai trouvé sur Soundcloud.

Vivement la saison des Concerts!

Entetainement de Phoenix, remix par Dinosaur Jr.WOW.

Découverte de Londres.

uk

Il y a quelques jours, mes plans ont changés. Moi qui croyait enfin, à mon retour de la Nouvelle-Écosse, prendre le temps de souffler un peu dans ma ville natale, j’ai été bien surprise. J’ai vue l’offre de l’amie d’une amie passer sur Facebook et voilà. Je pars à Londres pendant quatres mois pour vivre avec Josie et sa fille de 3 ans, de qui je m’occuperai pendant son stage de sage-femme.

Oh comme j’aime ma vie.

Malgré mes quelques périples, je n’ai jamais visitée l’Europe. Mon coeur d’aventurière n’a pas eu besoin de longs moments de réflexions pour se laisser convaincre. Même si j’avais trouvé un lieu de travail que j’aime ici et que oui, j’aurais adoré passer l’été à faire du vélo, de la terrasse et à courir les concerts, je (re)pars. Comment j’aurais pu dire non?

Bref, probablement que mon blog prendra une tournure plus personnelle pour les prochains mois. J’aurai certainement envie de partager ce que je vis, vois, expérimente.. Il y a beaucoup de nouveau dans cette situation pour moi, entre autre m’occuper à temps plein d’un enfant de 3 ans et demi dans une ville inconnue.  Je pars le 8 mai, armée de mes appareils photos films et numériques.

Si vous avez quelques conseils ou anecdotes à me raconter sur vos voyages, je veux les lire!! Parlez moi des artistes anglais que vous aimez, des festivals à ne pas manquer, des restos que vous avez adorés, des lectures de voyages que vous avez dévorées, je suis curieuse!

Pour l’instant, mon âme de personne engagée vous partage une campagne de pub anglaise contre le viol et la culture du viol. This is not an inivation to rape me. Je trouve le projet solidement exécuté. À quand quelque chose de si puissant au Québec? Est-ce parce que le besoin se sent plus ailleurs, parce que les gens se sentent plus concernés?

Aussi, vivre avec Josie va me permettre d’apprendre sur la pratique sage-femme, ce qui me plait beaucoup.

Hey, je m’en vais à Londres. J’capote.

Cheers!!

La culture du viol. C’EST ASSEZ.

J’ai beaucoup de difficulté à lire sur le cas de la jeune Rehtaeh Parsons, cette adolescente de Nouvelle-Écosse qui s’est enlevée la vie cette semaine à la suite de dépression et d’intimidation causé par un viol de groupe. 4 garçons de sa communauté l’ont violé. Je vous épargne les détails…

Ce qui est important de comprendre ici, outre la façon dont les médias doivent traiter du sujet ou les conséquences judiciaires pour ces jeunes violeurs, c’est de REMONTER À LA SOURCE. Pourquoi de jeunes adolescents commettent un acte si violent, un acte qui brise l’intégrité entière d’une personne? Qu’est ce qui poussent les élèves d’une école secondaire, à la lumière de cet acte(photo du viol distribué à l’école) à blâmer et intimider la victime?

Dans notre tête, ça ne fait pas de sens de ne pas prendre conscience de l’horreur de l’acte, peut-être. Mais les jeunes, ils se doivent d’être éduqués en conséquence. Et pour avoir vécu dans une petite communauté de la Nouvelle-Écosse, je sais que beaucoup d’adultes ne savent pas comment aborder le sujet. Et ailleurs aussi.

Voila pourquoi, DANS LES ÉCOLES, il faut avoir des cours d’éducation sexuelle et parler en long et en large de CONSENTEMENT.

J’ai encore de la difficulté à écrire sur le sujet et je ne suis pas certaine de comment l’aborder avec des jeunes de manière efficace. Mais, je voulais vous faire part que c’est in the back of my mind.

Vous allez en entendre parler. Et non, ce n’est pas agréable, je le sais. Mais on ne peut plus faire l’autruche. C’est assez.

Lecture sur le consentement, c’est impeccable(anglais).:

The Healthy sex talk: Teaching kids consent, age 1-21.