La culture du viol. C’EST ASSEZ.

J’ai beaucoup de difficulté à lire sur le cas de la jeune Rehtaeh Parsons, cette adolescente de Nouvelle-Écosse qui s’est enlevée la vie cette semaine à la suite de dépression et d’intimidation causé par un viol de groupe. 4 garçons de sa communauté l’ont violé. Je vous épargne les détails…

Ce qui est important de comprendre ici, outre la façon dont les médias doivent traiter du sujet ou les conséquences judiciaires pour ces jeunes violeurs, c’est de REMONTER À LA SOURCE. Pourquoi de jeunes adolescents commettent un acte si violent, un acte qui brise l’intégrité entière d’une personne? Qu’est ce qui poussent les élèves d’une école secondaire, à la lumière de cet acte(photo du viol distribué à l’école) à blâmer et intimider la victime?

Dans notre tête, ça ne fait pas de sens de ne pas prendre conscience de l’horreur de l’acte, peut-être. Mais les jeunes, ils se doivent d’être éduqués en conséquence. Et pour avoir vécu dans une petite communauté de la Nouvelle-Écosse, je sais que beaucoup d’adultes ne savent pas comment aborder le sujet. Et ailleurs aussi.

Voila pourquoi, DANS LES ÉCOLES, il faut avoir des cours d’éducation sexuelle et parler en long et en large de CONSENTEMENT.

J’ai encore de la difficulté à écrire sur le sujet et je ne suis pas certaine de comment l’aborder avec des jeunes de manière efficace. Mais, je voulais vous faire part que c’est in the back of my mind.

Vous allez en entendre parler. Et non, ce n’est pas agréable, je le sais. Mais on ne peut plus faire l’autruche. C’est assez.

Lecture sur le consentement, c’est impeccable(anglais).:

The Healthy sex talk: Teaching kids consent, age 1-21.

Publicités

2 réflexions sur “La culture du viol. C’EST ASSEZ.

  1. Reminds me also of one important element I think gets lost when we make this about bullying – it’s about what happened to her that lead to people bullying, what culture we live in, what children and teenagers understand about assault and harrassment. I’m reminded of this quote by Amanda Levitt: « If we actually started calling bullying what it is and address it as racism, sexism, homophobia, transphobia, ableism, fat phobia and classism it would actually give children a better way to deal with the very same power dynamics they will face as adults, while also giving adults more responsibility to challenge the intolerance that is rooted within our society overall. »
    — Amanda Levitt at Fat Body Politics (October 5th, 2012)

  2. Certainement. C’est important de reconnaitre notre responsabilité dans les comportements qui mène à l’intimidation. C’est trop facile d’essayer de la contrer, d’empêcher les jeunes dans les écoles de s’y livrer, sans reconnaitre qu’en tant qu’adulte parfois nos réflexions peuvent l’encourager.

    Amanda Levitt write that it is our responsability to challenge the intolerance that is rooted within our society overall. C’est exactement ça le point, remonter à la source.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s